Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

ingénieur

Domaines

ingénierie

appellation de personne > appellation d'emploi

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2008

Définition

Personne ayant reçu une formation reconnue qui la rend apte à concevoir, à réaliser et à mettre en œuvre dans l'industrie des systèmes, des procédés, des produits ou des services.  

Notes

Pour pratiquer légalement la profession d'ingénieur ou d'ingénieure, une personne doit avoir suivi avec succès un programme d'études en génie reconnu dans le pays où elle exerce ses activités professionnelles et remplir un ensemble de conditions.

Il existe de nombreuses appellations d'emploi formées à partir du mot ingénieur.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

ingénieur   n. m.

ing.   

ingénieure   n. f.

Au Québec, de nombreux titres professionnels sont réglementés et leur usage est réservé par la loi à certaines catégories de personnes [ingénieur, par exemple]. Le fait que le GDT constate leur usage dans d'autres contextes, notamment lorsqu'ils sont accompagnés de déterminants ou de qualificatifs, vise à décrire des situations de fait et n'entraîne de la part de l'Office aucune prise de position même implicite quant à la légalité de ces usages.

En latin, ingenium signifie « intelligence, astuce, ruse et talent ». Selon l'Institut des sciences et techniques de l'ingénieur de Lyon, le terme engineor apparaît au Moyen-Âge et désigne « celui qui met en œuvre son intelligence pour inventer essentiellement des machines de guerre ». À la Renaissance, le terme engeigneur correspond à un « ingénieur militaire pouvant être à la fois mathématicien, physicien, philosophe, architecte, artiste... », à la manière de Léonard de Vinci. En 1744, le terme génie désigne l' « art des fortifications et constructions militaires » et par extension, l' « ensemble des ingénieurs qui appliquent cet art ». Au XVIIe siècle sont créées les premières écoles d'ingénieurs (ex. : École Polytechnique de Paris (1794). Avec la Révolution industrielle du XIXe siècle les ingénieurs deviennent spécialisés dans des disciplines précises.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2008

Termes

engineer   

eng.   

Termes associés

professional engineer   

P. Eng.   

P. E.   

L'abréviation P. Eng. correspond à l'appellation professional engineer. Celle-ci ne peut être utilisée que par une personne qui est membre d'une association d'ingénieurs canadienne, car elle est réservée aux associations des autres provinces du Canada.

L'abréviation P. E. est utilisée aux États-Unis.

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2012