Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

relâche

Domaines

éducation > enseignement collégial

éducation > enseignement universitaire

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2012

Définition

Interruption en cours d'année des activités liées à l'enseignement afin de permettre aux étudiants de se consacrer plus librement à leurs travaux ou de se reposer.  

Note

Les dates de la relâche peuvent varier d'une année à l'autre, et selon les régions ou l'ordre d'enseignement (primaire, secondaire, collégial ou universitaire). Dans le système d'éducation québécois, elle est fixée à la fin du mois de février ou au début de mars; certains établissements, en particulier les cégeps et les universités, ont une première relâche à l'automne.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme privilégié

relâche   n. f.

Québec

Termes parfois utilisés pour désigner le concept, mais qui peuvent comporter certaines nuances de sens ou relever d’un registre de langue particulier, ou dont l’emploi est réservé à certaines situations de communication

Termes utilisés dans certains contextes

semaine de relâche   n. f.

Québec

semaine d'études   n. f.

Canada | Québec

semaine d'étude   n. f.

Canada | Québec

vacances universitaires   n. f. pl.

France

Au Québec, la relâche est souvent appelée semaine de relâche puisque cette interruption dans l'enseignement y est généralement d'une durée d'une semaine; pour une durée moindre, on emploie également jour ou journée de relâche.

Semaine d'étude (ou journée d'étude pour une plus courte durée) est également usité dans des établissements du Québec et du Canada francophone. Le mot étude peut être singulier ou pluriel (semaine consacrée à l'étude ou aux études).

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme déconseillé

semaine de lecture   

Québec

Semaine de lecture, parfois usité au Québec, est à déconseiller; calque de l'anglais reading week, cette appellation manque en outre de clarté puisqu'elle pourrait tout aussi bien être comprise comme une semaine d'encouragement à la lecture qui n'a pas forcément à voir avec des travaux d'étudiants.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2012

Notes

Selon le trimestre, des désignations plus précises sont couramment usitées, telles que fall ou spring break, fall ou spring recess.  

Termes

break   

recess   

mid-term break   

study break   

reading week   

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2012