Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche
     
     

créateur d'entreprise

Domaines

gestion > création d'entreprise

appellation de personne > titre et fonction

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2015

Définition

Personne physique ou morale qui met sur pied une ou plusieurs entreprises en mettant en oeuvre diverses ressources afin de répondre aux demandes de clients dans une économie de marché par la conception, la production, la commercialisation ou l'échange de biens, ou par la fourniture de services.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

créateur d'entreprise   n. m.

créatrice d'entreprise   n. f.

fondateur d'entreprise   n. m.

fondatrice d'entreprise   n. f.

entrepreneur   n. m.

entrepreneuse   n. f.

entrepreneure   n. f.

Dans le cas où les termes créateur d'entreprise, fondateur d'entreprise et entrepreneur sont employés pour désigner une personne morale, l'emploi du masculin et du singulier est le plus courant, mais le féminin est admis en tenant compte du contexte et notamment de l'apposition, et le pluriel est possible.

Le terme entreprise, dans créateur d'entreprise et fondateur d'entreprise,peut être employé au singulier comme au pluriel. Le singulier est alors dit singulier générique ou singulier collectif puisqu'il a la même valeur qu'un pluriel. Le singulier évoque le concept dans une plus grande généralité.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

créateur de start-up   

startuper   

femme entrepreneur   

femme entrepreneuse   

femme entrepreneure   

L'emprunt hybride créateur de start-up et l'emprunt intégral à l'anglais startuper sont déconseillés parce que start-up et startuper ne s'inscrivent pas dans la norme sociolinguistique du français au Québec.

Le procédé de formation qui consiste à ajouter le nom femme à une appellation au masculin, comme dans femme entrepreneur, contribue à la création d'une série d'appellations qui nuit à l'emploi des appellations au féminin existantes bien formées comme entrepreneuse et entrepreneure.

Les formes femme entrepreneure et femme entrepreneuse sont redondantes, car les termes entrepreneure et entrepreneuse comportent déjà la marque du féminin.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2015

Termes

entrepreneur   

business founder   

business creator   

startuper   

start-up creator   

firm-creating entrepreneur   

promoter of a new business