Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

Web

Domaine

informatique > Internet

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2009

Définition

Système basé sur l'utilisation de l'hypertexte, qui permet la recherche d'information dans Internet, l'accès à cette information et sa visualisation.  

Notes

Le Web a été inventé en 1990 par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau pour le Centre européen de recherche nucléaire (CERN), en Suisse.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

Web   n. m.

web   n. m.

W3   n. m.

Toile   n. f.

Le terme Web, d'origine anglo-saxonne, perd ses connotations culturelles en français, où il prend une valeur de nom propre.

À l'origine, la graphie avec majuscule s'est imposée pour souligner le caractère unique du Web. On le considère alors comme un nom propre (tout comme le mot Internet d'ailleurs). Plus récemment, la graphie avec minuscule a fait son apparition dans la presse francophone et dans Internet, signe que cet emprunt à l'anglais commence à s'intégrer à la langue française (on le traite comme un nom commun). Actuellement, les deux graphies coexistent dans l'usage, que le terme soit utilisé seul ou en apposition (ex. : page Web, sites Web). Mais c'est une simple question de point de vue : si l'on considère le Web comme une entité unique (nom propre), on choisit la majuscule, et si l'on considère le web comme une ressource Internet parmi d'autres, on choisit la minuscule (nom commun). Pour l'instant, l'Office québécois de la langue française continue à privilégier la graphie avec majuscule.

Actuellement, on utilise les prépositions dans et sur en association avec le terme Web.

À l'origine, la graphie avec majuscule s'est imposée pour souligner le caractère unique du Web. On le considère alors comme un nom propre (tout comme le mot Internet d'ailleurs). Plus récemment, la graphie avec minuscule a fait son apparition dans la presse francophone et dans Internet, signe que cet emprunt à l'anglais commence à s'intégrer à la langue française (on le traite comme un nom commun). Actuellement, les deux graphies coexistent dans l'usage, que le terme soit utilisé seul ou en apposition (ex. : page Web, sites Web). Mais c'est une simple question de point de vue : si l'on considère le Web comme une entité unique (nom propre), on choisit la majuscule, et si l'on considère le web comme une ressource Internet parmi d'autres, on choisit la minuscule (nom commun). Pour l'instant, l'Office québécois de la langue française continue à privilégier la graphie avec majuscule.

En France, le terme toile a été officialisé par la Commission générale de terminologie et de néologie, en 1999.

On écrira de préférence Toile (traduction française de Web, qui a des adeptes surtout en Europe francophone) avec une majuscule, pour la distinguer de l'autre toile (le tissu).

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2005

Termes

World Wide Web   

WWW   

W3   

Web