Office québécois de la langue française

Le Grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

traîne

Domaines

loisir > équipement et matériel de loisirs de plein air

ethnologie > coutumes et traditions

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2021

Définition

Engin de glisse sur la neige, plat, sans patins, fait d'aluminium ou, traditionnellement, de planchettes minces réunies côte à côte et recourbées à l'avant pour faciliter la glissade.  

Note

Les Premières Nations utilisaient ce traîneau étroit et plus ou moins long pour le transport sur la neige de biens variés (bois, équipement de chasse, gibier...). Un lien fixé au-devant de la traîne servait à sa traction (humaine ou animale).  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

traîne   n. f.

Québec/Canada

traine   n. f.

Québec/Canada
rectifications de l'orthographe

toboggan   n. m.

Le français européen a emprunté la forme toboggan à la langue anglaise qui l'avait elle-même prise au français du Canada. En France, contrairement au Québec, le terme toboggan désigne un traîneau qui comporte des patins. De nos jours, en français québécois, toboggan (dont on connaît plusieurs variantes régionales, comme tobaganne et tabaganne) a une connotation littéraire.

Termes parfois utilisés pour désigner le concept, mais qui peuvent comporter certaines nuances de sens ou relever d’un registre de langue particulier, ou dont l’emploi est réservé à certaines situations de communication

Terme utilisé dans certains contextes

traine sauvage   n. f.

Québec/Canada

Le terme traîne sauvage remonte à l'époque de la Nouvelle-France. Le qualificatif sauvage, employé au sens de « relatif aux Premières Nations », était couramment employé en français d'Amérique jusqu'au milieu du XXe siècle. De nos jours, le terme sauvage est très connoté négativement. De ce fait, le terme traîne sauvage est jugé offensant.

Le mot traîne peut aussi s'écrire traine en vertu des rectifications de l'orthographe (traine sauvage).

Illustration

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2021

Terme

toboggan   

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2012