Office québécois de la langue française

Le Grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

détour

Domaine

route > circulation routière

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2001

Définition

Déviation qui oblige les usagers de la route à quitter le chemin direct ou le parcours habituel et à emprunter une ou plusieurs autres routes ou voies urbaines.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

détour   n. m.

Québec
recommandé par l'Office québécois de la langue française (juin 2000)

déviation   n. f.

France

Depuis le XVIe siècle, dans la langue générale, le mot détour peut avoir le sens d'« action de parcourir un chemin plus long que le chemin direct qui mène au même point », et, par extension, « ce chemin ». C'est ce sens qui est employé dans la signalisation québécoise, les panneaux détour servant à baliser l'itinéraire prolongé résultant de la déviation.

La distinction faite au Québec entre la déviation de voie et le détour est présente dans toute l'Amérique du Nord; ainsi, la signalisation routière canadienne et américaine oppose diversion et detour. En signalisation routière française, on emploie le panneau déviation dans les cas où le panneau détour serait utilisé au Québec. De même, en Grande-Bretagne, on utilise le panneau diversion.

Illustration

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2001

Termes

detour   

diversion   

Royaume-Uni

Le mot detour est un emprunt au français remontant au dix-huitième siècle. En anglais nord-américain, on a étendu son utilisation à la terminologie routière, ce qui a par la suite induit la même extension d'emploi du mot français détour au Québec.

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2012