Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

métier à tricoter rectiligne

Domaine

textile > tissage

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 1995

Définition

Métier à tricoter dans lequel les aiguilles sont disposées en une ligne droite sur plateau appelé fonture, alors que le fil passe alternativement en arrière et en avant. Pendant le tricotage, le nombre de mailles peut être diminué ou augmenté pour modifier la largeur ou le patron. Les bords dans le sens de la longueur forment les lisières.  

Note

Les métiers à tricoter rectilignes peuvent être divisés en deux catégories : les machines à aiguilles à clapet qui servent au tricotage des sweaters, des écharpes ou articles similaires; et les machines à aiguilles fines qui servent pour les articles chaussants.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

métier à tricoter rectiligne   n. m.

métier rectiligne   n. m.

Termes parfois utilisés pour désigner le concept, mais qui peuvent comporter certaines nuances de sens ou relever d’un registre de langue particulier, ou dont l’emploi est réservé à certaines situations de communication

Terme utilisé dans certains contextes

tricoteuse rectiligne   n. f.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 1995

Notes

Flat knitting machines may be divided into three types: 1. Latch needle machines for sweaters, scarfs, etc.; 2. Fine spring needle machines for full fashioned hosiery; 3. Warp knitting machines. The principle of the flat knitting machine was invented in 1864 by William Cotton of Loughborough, England, although tricot, milanese, raschel and other machines were later-day developments.  

Termes

flat knitting machine   

flat-knitting machine