Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

cerf de Virginie

Domaine

zoologie > mammalogie

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Définition

Cervidé d'Amérique de taille moyenne, dont le pelage, brun roussâtre en été et brun-gris en hiver, est marqué de blanc au ventre, à l'intérieur des cuisses et sous la queue.  

Note

Il existe plusieurs sous-espèces de cerfs de Virginie, dont trois se trouvent au Canada.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme privilégié

cerf de Virginie   n. m.

Au Québec, l'emploi du seul générique cerf , notamment dans le domaine de l'alimentation, peut prêter à confusion, étant donné qu'il peut désigner le cerf d'élevage et donc le cerf élaphe (ou cerf rouge), mais aussi le wapiti (ou cerf du Canada), qui est une espèce très voisine de la précédente.

Termes parfois utilisés pour désigner le concept, mais qui peuvent comporter certaines nuances de sens ou relever d’un registre de langue particulier, ou dont l’emploi est réservé à certaines situations de communication

Termes utilisés dans certains contextes

chevreuil   n. m.

Québec
langue courante

cariacou   n. m.

Au Québec et dans plusieurs régions francophones du Canada, le cerf de Virginie est couramment appelé chevreuil. Cet emploi est attesté dès 1613, sous la plume de Samuel de Champlain. En Europe, chevreuil désigne un autre cervidé (du genre Capreolus), de taille plus petite. La légitimité de l'usage du terme chevreuil pour désigner le cervidé dont le nom scientifique est Odocoileus virginianus ne fait aucun doute, notamment en raison de son ancienneté et de sa généralisation dans toutes les variétés de français parlées en Amérique. De plus, cet emploi a été abondamment illustré dans la littérature québécoise et canadienne d'expression française ainsi que dans l'ensemble des écrits historiques datant de l'époque de la Nouvelle-France. Certains considèrent même que le terme chevreuil pourrait servir de générique pour dénommer les cervidés du genre Odocoileus, sur la base d'affinités morphologiques particulières entre ceux-ci et le chevreuil d'Europe; dans cet esprit, ils ont proposé le terme spécialisé chevreuil de Virginie pour remplacer cerf de Virginie. Cette proposition a l'avantage de concilier l'usage courant avec l'usage spécialisé.

Le terme cariacou, présenté dans certains ouvrages comme un synonyme de cerf de Virginie, désigne en fait quelques sous-espèces de cerfs de Virginie vivant en Amérique du Sud (Guyane française, Brésil, etc.), particulièrement la sous-espèce Odocoileus virginianus cariacou.

Illustration

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Termes

white-tailed deer   

Virginia deer   

whitetail   

Illustration

Latin

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Terme

Odocoileus virginianus