Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

mettre en lock-out

Domaine

travail > grève et lock-out

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2008

Définition

Refuser de fournir du travail à des salariés en réponse à un conflit de travail et en vue de les contraindre à accepter certaines conditions de travail.  

Notes

Selon le contexte, on peut également dire décider un lock-out, déclarer un lock-out ou procéder à un lock-out.

Cette fiche fait partie du Vocabulaire des relations professionnelles.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

mettre en lock-out   loc. v.

cadenasser   v.

On peut aussi employer cadenasser, qui est une proposition récente et qui évoque bien la situation engendrée par cette mesure, soit l'impossibilité pour le travailleur d'entrer sur le lieu de travail. Par exemple, on pourra dire cadenasser l'usine. Ce verbe permet en outre la formation de l'adjectif cadenassé.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme déconseillé

lock-outer   

Bien qu'admis dans certains dictionnaires généraux et dans le Code du travail du Québec, lock-outer est un terme qui s'intègre plutôt mal au français, tout au moins pour des raisons d'euphonie. Il est préférable d'employer la locution mettre en lock-out, même si elle est plus longue.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2004

Terme

lock out