Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

contrat à terme standardisé

Domaine

finance > contrat à terme standardisé

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2005

Définition

Contrat à terme négocié sur un marché organisé, caractérisé par une quantité ou un montant standardisé d'un certain sous-jacent et par une échéance standardisée.  

Notes

Le contrat à terme standardisé, dont les modalités sont fixées par une bourse, se distingue du contrat de gré à gré (forward), celui-ci étant assorti de conditions sur mesure négociées directement entre les...  [+]

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

contrat à terme standardisé   n. m.

contrat à terme boursier   n. m.

contrat boursier   n. m.

contrat à terme sur marché   n. m.

contrat à terme sur marché organisé   n. m.

contrat à terme normalisé   n. m.

contrat normalisé   n. m.

contrat standardisé   n. m.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

future   

futur   

contrat futur   

contrat de future   

contrat de futur   

Même si la forme future est couramment utilisée dans les milieux financiers pour traduire le substantif anglais future et qu'on tente d'implanter le calque futur, cet emprunt à l'anglais est à éviter puisqu'il ne comble aucune lacune terminologique en français et parce qu'une acceptation de l'emprunt ne pourrait qu'encourager la généralisation du terme anglais future et même, éventuellement, le remplacement du terme français contrat à terme standardisé.

Le terme futur, bien qu'il désigne la partie du temps qui vient après le présent, quand il est substantif, et qu'il se dit de ce qui appartient à l'avenir, quand il est adjectif, est inapproprié pour qualifier une transaction boursière comportant deux phases décalées dans le temps dont la première est la conclusion d'un contrat à des conditions déterminées et la seconde est celle de l'exécution. Pour indiquer que le dénouement du contrat se fera à une date ultérieure, c'est l'expression à terme qui est la plus appropriée.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2005

Termes

futures   

future   

futures contract