Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

bobeur

Domaines

sport > bobsleigh

sport > sportif

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2006

Définition

Personne qui pratique le bobsleigh.  

Note

Les bobeurs peuvent être désignés selon leur fonction et leur place dans le bobsleigh. Ainsi, un pilote et un freineur constituent une équipe de bob à deux, et deux intermédiaires s'y ajoutent pour former une équipe de bob à quatre.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

bobeur   n. m.

bobeuse   n. f.

coureur de bobsleigh   n. m.

coureuse de bobsleigh   n. f.

Termes parfois utilisés pour désigner le concept, mais qui peuvent comporter certaines nuances de sens ou relever d’un registre de langue particulier, ou dont l’emploi est réservé à certaines situations de communication

Terme utilisé dans certains contextes

bobiste   n. m. ou f.

désuet

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

bobbeur   

bobbeuse   

Les graphies bobbeur et bobbeuse ne sont pas conformes au système du français, puisque la consonne b ne doit pas être redoublée aux frontières morphologiques.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2006

Termes

bobsledder   

bobsleigh rider   

bobsled rider   

bobsleigher   

La fréquence d'utilisation des termes bobsleigh et bobsled est équivalente, bien que le second soit surtout employé aux États-Unis. Cependant, la forme dérivée bobsledder est beaucoup plus répandue dans l'usage que la forme bobsleigher, et ce, sans distinction géographique.