Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

émotion animée

Domaine

informatique > jeu vidéo

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Définition

Animation d'un personnage exécutant une action particulière afin d'exprimer une émotion ou d'illustrer un propos.  

Note

Les émotions animées permettent aux joueurs d'un jeu vidéo de communiquer sans parler ou écrire, par l'intermédiaire d'une danse, d'un geste ou d'un mouvement effectués par leur personnage. Elles simplifient les échanges tout en ajoutant une touche personnalisée au jeu.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

émotion animée   n. f.

émote   n. f.

Le terme émotion animée a été proposé par l'Office québécois de la langue française en 2018 pour désigner ce concept.

L'emprunt intégral adapté émote, bien qu'il soit en usage depuis peu en français, est acceptable parce qu'il est intégrable au système linguistique du français. En effet, il s'insère dans un ensemble de termes existants (émoticône et émoji) construits sur le même modèle et bien implantés dans l'usage au Québec et ailleurs dans la francophonie.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Terme

emote   

Abonnez-vous!

Nos infolettres vous permettent d’avoir accès à plusieurs ressources.

Voilà! C’est fait! Nous vous remercions de votre inscription à nos infolettres.
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer plus tard. Si le problème persiste, communiquez avec nous.

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2012