Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche
     
     

entrepreneuriat

Domaine

gestion > création d'entreprise

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2014

Définition

Fonction de créateur d'entreprise d'une personne ou d'un groupe.  

Notes

Bien que, dans son sens premier, le terme entrepreneuriat désigne le concept de « fonction de créateur d'entreprise d'une personne », il est maintenant surtout utilisé pour désigner la création d'entreprise elle-même, par extension de sens.
Il ne faut pas confondre l’entrepreneuriat...  [+]

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme privilégié

entrepreneuriat   n. m.

Entrepreneuriat est formé du mot entrepreneur auquel on a ajouté la voyelle -i et le suffixe -at indiquant la fonction d’une personne, comme dans mécénat, mentorat, tutorat.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

entreprenariat   

entreprenorat   

entrepreneurship   

Le terme entreprenariat est formé avec le suffixe -ariat, sur le modèle des dérivés des termes qui se terminent en -aire comme secrétariat de secrétaire, notariat de notaire, partenariat de partenaire. Entreprenariat est déconseillé, car la forme entreprenaire est inexistante.

Le terme entreprenorat est formé sur le modèle des dérivés des termes qui se terminent en -eur qui proviennent d'anciennes formations savantes en -or comme rectorat de recteur (en latin rector), doctorat de docteur (en latin doctor). Entreprenorat est déconseillé, car le terme entrepreneur, qui est un dérivé du verbe entreprendre, ne provient pas d'une ancienne forme savante en -or.

L’emprunt intégral à l’anglais entrepreneurship n'est pas acceptable en vertu des critères de traitement de l'emprunt linguistique en vigueur à l'Office québécois de la langue française.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2014

Terme

entrepreneurship