Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

suprarecyclage

Domaines

protection de l'environnement > déchet solide

développement durable

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Définition

Recyclage qui a pour but de transformer un déchet en un produit à valeur ajoutée.  

Notes

Le nouveau produit transformé peut être une œuvre d'art (il s'agit alors plus spécifiquement de recyclage créatif), mais il peut aussi être un objet strictement utilitaire qui présente des avantages par rapport au produit de départ, comme une plus longue durée de vie ou un plus grand nombre d'utilisateurs visés.

Le suprarecyclage s'oppose à l'infrarecyclage.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

suprarecyclage   n. m.

recyclage à gain de valeur   n. m.

recyclage valorisant   n. m.

Les mots composés avec supra- s'écrivent sans trait d'union.

Le terme recyclage à gain de valeur a été proposé par l'Office québécois de la langue française en 2011 pour désigner ce concept.

En France, le terme recyclage valorisant a été officialisé par la Commission générale de terminologie et de néologie, en 2013.

Termes non conformes au système linguistique du français ou jugés inacceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes déconseillés

surcyclage   

upcycling   

transcyclage   

Le terme surcyclage, calqué sur l'anglais upcycling, n'est pas acceptable parce qu'il ne s'intègre pas au système linguistique du français. En effet, on ne peut retrancher l'élément de formation re- du mot recyclage sans priver celui-ci de son sens.

Upcycling n'est pas acceptable parce qu'il a été emprunté à l'anglais depuis peu de temps et qu'il ne s'intègre pas au système linguistique du français au Québec, notamment à cause du suffixe -ing, qui n'est pas adapté sur le plan morphologique.

Le terme transcyclage, que l'on rencontre dans la documentation, est déconseillé en raison de son manque de clarté : le préfixe trans- fait penser à « transformation », idée déjà incluse dans le terme recyclage; or, pour y voir l'idée de « transformer en mieux », il faut penser à un emploi figuré de trans- signifiant « au-delà ».

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2018

Terme

upcycling