Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

maison de courtage de valeurs

Domaines

finance > bourse

finance > valeurs mobilières

entreprise

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2001

Définition

Maison spécialisée ayant l'exclusivité d'effectuer, pour le compte de tiers, des opérations boursières sur les valeurs mobilières inscrites ou non à la cote officielle.  

Notes

En France, il existe également des maisons de titres, établissements qui ont pour activité principale de gérer, pour le compte de leur clientèle, des portefeuilles de valeurs mobilières et qui reçoivent...  [+]

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

maison de courtage de valeurs   n. f.

courtier en valeurs mobilières   n. m.

Canada

maison de courtage   n. f.

société de bourse   n. f.

France

Certains auteurs font une distinction entre le courtier en valeurs mobilières et la maison de courtage. Toutefois, l'usage ne tend pas à confirmer cette distinction.

La plupart des maisons de courtage de valeurs agissent à la fois à titre de courtier, c'est-à-dire pour le compte de tiers, et à titre de contrepartiste, c'est-à-dire pour leur propre compte, ce qui explique qu'on les désigne souvent en anglais par l'expression broker-dealer, et en français par l'expression courtier en valeurs mobilières.

En France et en Belgique, les charges d'agents de change ont été remplacées en 1988 par des personnes morales appelées sociétés de Bourse, elles-mêmes devenues en juin 1996 entreprises d'investissement. En 1988, toutes les charges d'agent de change existant à la date de promulgation de la loi sur les bourses de valeurs avaient été admises d'office comme sociétés de bourse. Cependant, les sociétés agréées avant la loi du 2 juillet 1996 ont pu conserver leur appellation de société de bourse.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2001

Termes

broker   

broker-dealer   

dealer   

investment dealer   

securities dealer   

stockbroker